54 Cours de la Liberté 69003 Lyon

Mar - Sam 10.00 - 20.00

Newsletter

 

Victor Pérez – Photographe

L'Eau Retrouvée

Victor Pérez – Photographe

Un photographe chilien s’expose chez Poltred : Victor Pérez

Victor Perez est né à Puerto Octay Chili en 1984. Il a étudié la psychologie à l’Université du Chili, et travaillé trois ans comme psychologue avant de se décider à quitter cette activité pour se consacrer entièrement à la photographie. Depuis 3 ans il s’est dédié au développement de projets personnels principalement axés sur l’exploration du paysage comme projection des différents états d’esprit du photographe.

En 2015, il a suivi un workshop avec Robert Hornstra à Barcelona, sur le thème du Storytelling. Dans la même année, il a suivi, pendant un un, un cours de suivi de projet à l’École de photographie contemporaine BLOO, à Lyon.

Expositions:

2017. Exposition collective “L’origine des plantes”. La Brèche Espace d’Art. Lyon, France.

2016. Exposition collective « L’Eau retrouvée ». Galerie Bloo. Lyon, France.

2016. Exposition collective « Álbum de Chile ». Série: “The Summer has ended”. Centro Cultural La Moneda, Santiago, Chile.

2015. Exposition collective « Les Halles – Paris ». Mairie de Paris, France.

Série photo racontée par Victor : L’Eau Retrouvée

Les émotions sont comme l’eau, elles sont façonnées par leur environnement. Et quand un immense chagrin, si bouleversant et long soit-il, ne laisse pas de trace, ce n’est pas parce que les émotions se sont figées, elles ne le peuvent pas, mais c’est qu’elles font une pause, comme l’eau d’un étang fait une pause.

Karl Ove Knausgaard Mon combat” , vol. 1

En arrivant à Lyon j’ai été frappé par la présence de ces deux cours d’eau dans la ville, Rhône et de la Saône. Ils dessinent des itinéraires, structurent l’espace et façonnent le regard. Arpenter les rives de ces fleuves m’a permis de constituer un recueil visuel d’impressions et d’émotions liées à l’eau. Lentement, j’ai suivi leurs rives, et les chemins serpentés qu’ils dessinent du nord au sud, jusqu’à rencontrer leur confluence. Au fil de mes pérégrinations, j’ai découvert des structures muettes, des scènes de vie et des lieux d’existence précaires.

L’Eau est mouvement et permanence. Elle est changement et stagnation. Et tout comme la forme de l’étang évoque l’immobilité des émotions, l’attente de leur manifestation, cette pause ne peut être qu’un instant éphémère.

Suivez Victor Pérez sur Instagram: @victorperezphoto

No Comments

Post a Comment